P1090958

 

 

Oui, chers amis, depuis mon dernier article qui était un peu coquin puisque je vous racontais combien je me plaisais sous les voiles de ma belle Globulette, faisant référence à la chanson "Sous les jupes des filles" de Souchon, aujourd’hui je fais référence à une autre chanson du même Alain Souchon, car le moral n’est pas au beau fixe dans notre bel habitat aquatique. Globulette est en train de perdre la vue et cela l’a affectée à un point tel qu’elle a sombré dans un abattement inquiétant. Il est vrai que les yeux des télescopes sont très fragiles.

 

 

Heureusement, depuis peu, il y a une nette amélioration. Elle reprend un meilleur moral car Armelle, Yves et moi l’entourons avec beaucoup d’affection, on ne cesse de l’encourager et Armelle va même jusqu’à lui donner les plantes, dont elle est très gourmande, à la main, car elle est trop faible pour les couper seule comme autrefois ( voir photos ci-dessous ). Je vous racontais même qu’elle y mettait alors un tel entrain qu’elle arrivait à en déraciner certaines et qu’Armelle passait de longs moments à devoir les replanter. Nous sommes loin de ce temps si heureux.

 

 

Globulette a perdu sa gaieté, mais comme c’est une battante, elle lutte et reprend même de l’appétit, attendant la distribution des granules, matin et soir, pour s’animer, ne serait-ce qu’un temps, et de renouer avec sa bonne humeur et sa vivacité. Sa vie ne semble pas en danger, elle est toujours aussi belle mais de se sentir quasi aveugle a suscité un vrai désespoir et incompréhension, ce qui me fait une peine immense. Je ne cesse de l’entourer, de l’embrasser, de la booster dans la mesure du possible de façon à ce qu’elle reprenne goût à la vie.

 

 

J’espère vous donner prochainement de meilleures nouvelles. Mais sachez qu’avec Armelle et Yves, nous veillons sur notre Globulette avec une attention constante. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, hélas ! vous le savez aussi bien que moi…Oui, allo, maman, bobo !

 

NAUTILIUS

 

 

P1090963